DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama
Search & Find
Accueil
ICPEES   >   Actualités : Inauguration du laboratoire commun de recherche Mutaxio

Inauguration du laboratoire commun de recherche Mutaxio

4 déc. 2017

De gauche à droite : Luc Averous (Pr. Université de Strasbourg, ICPEES), Michel Mortier (Délégué général à la valorisation du CNRS), Rémy Perrin (directeur R&D de Soprema), Pierre-Etienne Bindschedler (Président Directeur Général de Soprema), Michel de Mathelin (Vice-président Valorisation et relations avec le monde socio-économique de l’Université de Strasbourg).

Après plus de 10 ans de recherche commune, continue et fructueuse (avec de très nombreux projets régionaux, nationaux et internationaux, brevets et publications) dans le domaine des polymères biosourcés pour le bâtiment, la société internationale SOPREMA (leader mondial dans l’étanchéité du bâtiment) et l’ICPEES (UMR 7515 CNRS/Université de Strasbourg), et plus particulièrement la BioTeam dirigée par le Professeur Luc Avérous, créent le Laboratoire Commun de Recherche « MUTAXIO » (Mutation axée sur des Matériaux biosourcés, pour un Bâtiment durable), à Strasbourg.

Face à l’épuisement prévue des ressources fossiles, et à la difficulté croissante pour certaines entreprises de pérenniser leurs approvisionnements en matières premières fossiles, le développement de matériaux biosourcés est en un des enjeux majeurs de notre époque, en accord avec les évolutions sociales actuelles vers des matériaux verts. L’élaboration de polymères verts et respectueux de l’environnement est une opportunité unique pour le secteur de la chimie, de développer de nouvelles structures macromoléculaires et aromatiques. Ces architectures sont au cœur de la recherche mondiale actuelle dans le domaine des matériaux issus de la biomasse pour des secteurs tels que celui de l’isolation, l’étanchéité … pour une construction durable.

Dans la continuité de travaux menés en partenariat, les premières retombées de ce laboratoire commun (LCR) ne vont pas se faire attendre. En effet, des projets menés conjointement au sein de ce LCR permettront prochainement l’industrialisation de polymères aromatiques et biosourcés pour élaborer par exemple, des membranes d’étanchéité durables (Cf. garantie décennale dans le bâtiment) par la société Soprema, en remplacement de structures fossiles hydrophobes, à base de bitume. Autre exemple, le développement de mousses à partir de coproduits extraits de micro-algues, de tannins, ou de lignines devrait mener à la production à grande échelle de diverses mousses innovantes pour l’isolation (thermique, phonique …), par le développement de nouvelles architectures macromoléculaires à base de polyuréthanes, polyisocyanurates … biosourcés, et ceci sans compétition avec le domaine alimentaire.

De manière unique, ce laboratoire permettra de prendre en charge la chaine de valeur complète qui va d’une biomasse plurielle aux produits finis. Au-delà, des aspects de synthèse et de mise en œuvre de matériaux biosourcés performants, la prise en compte de la fin de vie de ces matériaux, avec une approche « bio » et durable basée sur un cycle vertueux de « réincarnation » du carbone, fait aussi partie des missions de ce laboratoire commun.