DiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporamaDiaporama
Search & Find

Flux RSS

Flux RSS

Accueil
ICPEES   >   Accueil

Accueil

Présentation

Regarder la vidéo de présentation de l'ICPEESL’Institut de chimie et procédés pour l’énergie, l’environnement et la santé (ICPEES) est une unité mixte de recherche (UMR 7515) sous la cotutelle du CNRS et de l’Université de Strasbourg.

La transversalité des compétences présentes au sein de l’Institut permet de traiter des problématiques globales allant de la synthèse des molécules à l’élaboration de l’objet final en fonction des applications visées. A la pointe des nouvelles technologies portant sur l’élaboration de matériaux innovants, l’Institut développe trois grands axes de recherche : le premier traite de chimie fonctionnelle, de spectroscopie et réactivité, le deuxième concerne l’ingénierie des polymères et le troisième axe se focalise sur la catalyse et les procédés.

Dans le domaine de l’énergie, des recherches se concentrent sur la valorisation de la biomasse, la production de carburants synthétiques exempts de soufre et d’aromatiques à partir de monoxyde de carbone et de dihydrogène par le procédé de Fischer -Tropsch, la mise au point de piles à combustible haute performance, l’élaboration de cellules photovoltaïques ou encore la production d’hydrogène par photodissociation de l’eau et le stockage chimique de l’énergie. Ces recherches sont réalisées en développant de nouveaux matériaux innovants tels que les nanomatériaux carbonés et/ou oxydes, les céramiques poreuses, pures et dopées, les molécules plate-formes ou encore des polymères semi-conducteurs.

Les recherches menées visent également à trouver des solutions aux problèmes environnementaux. L’élaboration de biopolymères directement extraits des plantes ou synthétisés par voie enzymatique à partir de la biomasse permet, par exemple, d'obtenir de nouveaux biomatériaux. Des matériaux catalytiques innovants développés au laboratoire permettent d’améliorer les processus de combustion et la qualité des carburants et facilitent la dépollution de certains gaz. Par ailleurs, les émissions de polluants dans l’atmosphère et leur impact sur la qualité de l’air et sur les écosystèmes sont analysés, et des systèmes de détection de traces pour les analyses et le diagnostic de l’air intérieur sont développés.

Le domaine de la santé est lui aussi concerné par les recherches menées à l’ICPEES, notamment pour l’élaboration de matériaux à base de nano-fibres fonctionnelles  pour la réparation de tissus vivants tels que la peau ou l’os. L’utilisation des outils microfluidiques dans les procédés de synthèse permet la fabrication de microparticules structurées pour la vectorisation de médicament ou la détection des polluants à l’état de traces. On peut également citer la fabrication de matériaux nanostructurés à base de titane pour l’élaboration de photo-capteurs qui s’intègrent dans des rétines artificielles ou encore la mise au point de dispositifs de détection pour le diagnostic avancé de certains cancers.